LES ECHOS : Une association d’actionnaires minoritaires demande des comptes à Atos

Des minoritaires ont adressé une lettre au conseil d’administration du groupe français. Ils réclament la publication de certains documents relatifs à la cession des activités d’infogérance à Daniel Kretinsky et s’étonnent de carences dans la communication financière.

 

Par Laurence Boisseau

Entre Atos et ses actionnaires, le courant ne passe plus. Après le hedge fund CIAM qui vient de lancer une campagne pour faire capoter le plan de cession des activités d’infogérance au milliardaire tchèque Daniel Kretinsky, une association d’actionnaires minoritaires demande des comptes au conseil d’administration d’Atos.

Dans une lettre adressée aux administrateurs lundi dernier, l’UDAAC (Union des Actionnaires d’Atos Constructifs) veut plus de transparence sur la transaction qui a été annoncée le 1er août et qui prévoit la cession à Daniel Kretinsky de Tech Foundations, les « vieux » métiers d’infogérance d’Atos. Elle insiste pour que certains documents soient rendus publics sans attendre. Parmi ces documents, l’accord précisant la transaction et justifiant l’ouverture de négociations exclusives, le rapport de l’expert indépendant, le business plan de la société et les projets d’accords de transition entre Tech Foundations et Eviden. Les minoritaires réclament que la cession de Tech Foundations qui va s’accompagner d’une augmentation de capital fasse aussi l’objet d’un vote contraignant en assemblée générale des actionnaires.

Lire la suite sur ici.

Be the first to comment on "LES ECHOS : Une association d’actionnaires minoritaires demande des comptes à Atos"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*