Prise de position et décryptage de l’actualité par l’UDAAC au 26/12/2023

L’équipe de l’UDAAC vous souhaite de joyeuses fêtes de fin d’année.

Nous revenons sur certaines actualités de la semaine écoulée :

Plusieurs articles évoquent un potentiel intérêt d’Airbus pour les activités « Big Data & Cybersécurité » (BDS) d’Atos :

Notre précédente synthèse hebdomadaire mentionnait un article publié par Le Figaro le 14 décembre 2023 en fin de journée. Le journal y citait deux sources qu’il a interrogées et qui affirment qu’Airbus serait en discussions « avancées » avec Atos pour acquérir les activités BDS du groupe informatique[1]. L’une de ces sources ajoutait que le conseil d’administration d’Atos et Airbus seraient passés « en discussion bilatérale ». Cette information avait alors été reprise par de nombreux autres médias[2] [3] [4].

Le journal Le Figaro affirmait avoir contacté Atos, qui n’a pas souhaité commenter, et un porte-parole d’Airbus, qui aurait indiqué que « le groupe ne commente pas les rumeurs de marché ».

Depuis la parution de cet article du Figaro, d’autres journaux ont publié leurs informations à ce sujet.

Dans un article du 17 décembre 2023, Mediapart indique que plusieurs sources lui ont confirmé l’existence de discussions entre Atos et Airbus concernant les activités BDS. Le journal ajoute que selon les informations dont il dispose, un nouveau scénario serait en train d’être étudié : « au lieu d’une prise de participation minoritaire dans Atos, proposée en février, Airbus reprendrait seulement les activités de BDS. Afin d’assurer la souveraineté totale de ces actifs stratégiques, ceux-ci seraient placés dans une structure ad hoc »[5].

Mediapart précise également que Dassault semble surveiller le dossier avec attention mais que Thalès a officiellement dit ne pas être intéressé.

Dans un article du 20 décembre 2023, Challenges indique que selon ses informations, Airbus « ne privilégie pas forcément une acquisition directe mais plutôt un montage impliquant plusieurs entreprises regroupées dans un consortium ». Le journal ajoute : « selon nos informations, l’industriel Thalès a été sollicité pour former la paire avec l’avionneur européen, avant peut être, l’entrée d’un troisième acteur. Il réserve pour le moment sa réponse »[6].

Challenges affirme que Dassault aurait été consulté pour faire partie de ce consortium, sans s’être montré intéressé pour l’instant.

Selon L’Usine Nouvelle – qui a publié un article sur le sujet le 21 décembre 2023[7] – mais aussi Mediapart et Challenges, l’éventuelle reprise des activités stratégiques BDS d’Atos par Airbus doit notamment lever un obstacle de nature politique.

Challenges indique qu’il y a une « méfiance » envers la branche Defence and Space d’Airbus, « actrice dans ce dossier et située en Bavière ». Mediapart évoque « les relations internes entre Français et Allemands au sein d’Airbus », ajoutant que « le projet de reprise de BDS par Airbus est donc loin de faire consensus chez Airbus Defence and Space, qui serait la structure concernée par le rachat ». De son côté, L’Usine Nouvelle écrit que « d’aucuns reprocheraient au groupe [Airbus] de ne pouvoir s’emparer d’activités aussi sensibles en raison de son européanité ».

A ce jour (le vendredi 22 décembre 2023 en fin d’après-midi), le principal groupe concerné, Atos, n’a pas commenté ces informations, qu’il convient donc de recevoir avec précaution. Le site internet d’Atos n’affichait aucun communiqué sur le sujet.

L’article de La Lettre, évoque l’envoi d’un courrier accablant pour faux, dysfonctionnement du conseil d’administration d’ATOS, associés à des risques de comportements délictuels à l’attention de l’Autorité des Marchés Financiers:

La Lettre mentionne que monsieur Proglio, administrateur de la société ATOS SE, a transmis à l’Autorité des Marchés Financiers, une lettre en date du 24 octobre 2023 faisant état de « dysfonctionnements graves dans le fonctionnement de son conseil d’administration, ainsi que des risques de comportements délictuels ». Cette lettre justifie d’autant plus la demande en référé formulée par l’UDAAC concernant la convocation d’une Assemblée Générale pour obtenir la révocation des 5 administrateurs co-responsables des problématiques de management, de perte de confiance des investisseurs dans la société, et dont le cours de l’action s’est littéralement effondré. A ceci s’ajoute si cela est avéré, les griefs faits par monsieur Proglio relatifs à d’éventuels comportements délictuels et des dysfonctionnements graves dans le conseil d’administration.

Outre ces accusations, une autre est tenue en matière de « faux ». Monsieur Proglio, alerte en effet l’AMF sur un communiqué de presse du 30 juillet dernier, qu’il inscrit en « faux », évoquant par ailleurs « la non-tenue régulière des procès-verbaux », et « plusieurs retranscriptions tardives des délibérations, parce qu’inexactes ou fausses. »

L’UDAAC est profondément scandalisée si d’aventure ces faits à la fois graves et illégaux, étaient confirmés. L’UDAAC se réjouit qu’il existe encore quelques administrateurs intègres comme monsieur Proglio, et va réfléchir avec son conseil sur les suites judiciaires à donner à ses accusations.

Bien sûr, l’UDAAC ne peut que regretter que l’AMF ne soit pas davantage investie pour se prémunir de ce type de manœuvres si celles-ci étaient avérées.

L’UDAAC souhaite par ailleurs, apporter une précision à l’attention de ses adhérents, Maître Vermeille n’a jamais transmis à l’association, le courrier original signé de monsieur Proglio, et nous n’avons du reste jamais eu trace pouvant confirmer de manière sûre l’envoi de cette lettre à l’AMF.

Enfin, comme monsieur Proglio l’a précisé à l’AMF, le deal de la cession à monsieur Kretinsky, est « spoliateur pour les actionnaires en raison des conditions particulières dans lesquelles cette négociation a été menée ». Dans ces conditions, l’UDAAC rappelle son opposition farouche à ce projet de cession et usera de tous les moyens légaux à sa disposition pour le dénoncer et l’annuler.

[1] Le Figaro, 14 décembre 2023, « Airbus revient en force dans le dossier Atos » (https://www.lefigaro.fr/secteur/high-tech/airbus-revient-en-force-dans-le-dossier-atos-20231214)

[2] BFM Bourse, 15 décembre 2023, « Atos : l’hypothèse d’un retour d’Airbus dans le dossier Atos fait bondir l’action du groupe de tech » (https://www.tradingsat.com/atos-FR0000051732/actualites/atos-l-hypothese-d-un-retour-d-airbus-dans-le-dossier-atos-fait-bondir-l-action-du-groupe-de-tech-1098061.html)

[3] L’Usine Nouvelle, 15 décembre 2023, « Atos en pourparlers « avancés » avec Airbus pour sa division cybersécurité » (https://www.usinenouvelle.com/article/atos-en-pourparlers-avances-avec-airbus-pour-sa-division-cybersecurite-le-titre-monte.N2205088)

[4] Reuters, 15 décembre 2023, « Airbus in talks to buy Atos cybersecurity business BDS -source » (https://www.reuters.com/markets/deals/airbus-advanced-talks-with-atos-over-unit-bds-le-figaro-2023-12-15/)

[5] Mediapart, 17 décembre 2023, « Airbus s’invite à nouveau dans le dossier Atos » (https://www.mediapart.fr/journal/economie-et-social/171223/airbus-s-invite-nouveau-dans-le-dossier-atos)

[6] Challenges, 20 décembre 2023, « Airbus favorable à un consortium pour s’offrir Atos BDs, la piste Thales envisagée » (https://www.challenges.fr/entreprise/airbus-favorable-a-un-consortium-pour-s-offrir-atos-bds-la-piste-thales-envisagee_877820)

[7] L’Usine Nouvelle, 21 décembre 2023, « Pour Airbus, la reprise de la branche cybersécurité d’Atos est semée d’embûches » (https://www.usinenouvelle.com/article/pour-airbus-la-reprise-de-la-branche-cybersecurite-d-atos-est-semee-d-embuches.N2205445)

8 La Lettre, 22 décembre 2023, « Atos : René Proglio signale de « graves dysfonctionnements » au gendarme de la Bourse » (Atos : René Proglio signale de « graves dysfonctionnements » au gendarme de la Bourse – LA LETTRE)

***

L’objectif de l’UDAAC est de faire abandonner la cession de TFCo et l’augmentation de capital, de proposer un plan alternatif « Plan B » et faire revenir le cours de l’action Atos à 20€.

Adhérer en ligne

Be the first to comment on "Prise de position et décryptage de l’actualité par l’UDAAC au 26/12/2023"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*