Décryptage de l’actualité par l’UDAAC au 26/01/2024

Nous revenons sur certaines actualités de la semaine écoulée :

Eviden et Microsoft ont annoncé avoir conclu un partenariat stratégique mondial pour une durée de cinq ans dans les domaines du Cloud et de l’intelligence artificielle :

Dans un communiqué de presse publié le 25 janvier 2024, Eviden a annoncé avoir signé un partenariat stratégique d’une durée de cinq ans avec Microsoft, consolidant leur collaboration, « pour accélérer les stratégies Cloud et IA et accélérer la transformation numérique des entreprises »[1].

Au titre de ce partenariat, les deux groupes co-développeront et lanceront des solutions industrielles, reposant sur Microsoft Cloud et alimentées par intelligence artificielle générative, dans plusieurs secteurs clés (services financiers, énergie, automobile, services publics, santé, etc.). Il est aussi prévu qu’Eviden et Microsoft déploient plusieurs centres d’innovation conjoints pour accélérer ces activités.

« Eviden et Microsoft accéléreront leurs activités de commercialisation ciblées en investissant conjointement dans la co-innovation et en créant des offres prioritaires », mentionne le communiqué.

Par ailleurs, le communiqué indique que « les deux sociétés se sont engagées à générer 2,8 milliards de dollars supplémentaires pour l’activité de services Cloud d’Eviden au cours des cinq prochaines années ».

La formation des collaborateurs d’Eviden est également prévue : plus de 16 000 nouvelles certifications Microsoft sont prévues sur la durée de ce partenariat.

En Grèce, l’EETT a sélectionné Eviden pour la mise en place d’une station de surveillance des satellites :

Le 25 janvier 2024, Eviden a annoncé avoir été choisi par l’EETT (Hellenic Telecommunications and Post Commission) – l’autorité nationale de régulation grecque en ce qui concerne la fourniture de services et de réseaux pour les communications électroniques, les installations et les services associés, et les services postaux – pour la mise en place d’une station de surveillance des satellites « dédiée à la surveillance du spectre de fréquences utilisé dans les communications par satellite »[2].

C’est dans le contexte d’un appel d’offres international ouvert qu’Eviden – et sa solution SkyMon – a été retenu pour ce contrat d’un montant d’environ 5,7 M€ (TVA comprise).

Outre la mise en place de la station de surveillance, le contrat « comprend la mise en service de la station, la formation du personnel et les services d’assistance et de maintenance sur une période de cinq ans, ainsi qu’une période de garantie de bon fonctionnement de deux ans ».

 

Eviden a annoncé un contrat avec le centre de recherche Jülich, en Allemagne :

Dans un communiqué de presse publié le 23 janvier 2024[3], Eviden a annoncé avoir remporté un contrat auprès du centre de recherche Jülich, en Allemagne, pour fournir le centre de données modulaire qui hébergera le supercalculateur EuroHPC JUPITER, « le premier supercalculateur exascale d’Europe ».

En octobre 2023, Eviden avait déjà été choisi comme chef de file du consortium sélectionné pour la construction de ce supercalculateur.

Grâce à sa conception reposant sur des modules interchangeables, le centre de données doit permettre d’offrir davantage d’agilité, notamment dans les mises à jour ou le remplacement de modules individuels.

La conception de ce centre de données devra également permettre « de réduire la consommation d’énergie, d’améliorer le recyclage des matériaux utilisés et d’améliorer globalement l’efficacité énergétique ».

Le Sénat va ouvrir une mission d’information sur Atos :

Présent sur le plateau de la chaîne Public Sénat le 23 janvier 2024, le sénateur Cédric Perrin, Président de la commission des affaires étrangères, de la défense et des forces armées du Sénat, a indiqué que le Sénat allait ouvrir une mission d’information sur Atos, « acteur de la souveraineté française, en matière de dissuasion nucléaire notamment »[4].

Cette mission d’information, conjointe à la commission des affaires étrangères, de la défense et des forces armées et à la commission des affaires économiques du Sénat, « doit commencer son travail très prochainement, au tout début du mois de février, pour travailler sur cette question d’Atos et comprendre ce qu’il s’est passé ».

Cédric Perrin a ajouté qu’il n’était pas exclu que cette mission d’information puisse se transformer en commission d’enquête : « si toutefois les personnes que nous souhaitons rencontrer n’étaient pas suffisamment compréhensives, nous n’excluons pas de transformer cette mission d’information en commission d’enquête, afin de pouvoir aller jusqu’au bout des demandes que nous faisons et que nous formulons ».

Avertissement : les informations communiquées par les membres du bureau de l’UDAAC ne doivent jamais être interprétées comme des conseils en investissement. De plus, aucune garantie, expresse ou implicite, n’est donnée quant à l’exactitude, l’exhaustivité ou la fiabilité des informations contenues sur cette page. L’UDAAC ne saurait être tenue responsable des conséquences de toute omission ou erreur. Les éléments communiqués ici le sont uniquement à titre d’information, à partir de sources publiques sur Internet.

[1] Eviden, communiqué de presse du 25 janvier 2024 (https://eviden.com/fr-fr/actualites/communiques-de-presse/eviden-et-microsoft-concluent-un-partenariat-strategique-mondial-sur-cinq-ans-pour-accelerer-les-strategies-cloud-et-ia-et-accelerer-la-transformation-numerique-des-entreprises/)

[2] Eviden, communiqué de presse du 25 janvier 2024 (https://eviden.com/fr-fr/actualites/news/eviden-choisi-par-leett-pour-ouvrir-la-voie-aux-communications-par-satellite/)

[3] Eviden, communiqué de presse du 23 janvier 2024 (https://eviden.com/fr-fr/actualites/communiques-de-presse/eviden-fournira-le-centre-de-donnees-modulaire-pour-heberger-le-premier-supercalculateur-exascale-deurope/)

[4] Public Sénat, 23 janvier 2024, « Le Sénat se penche sur les difficultés de l’entreprise Atos : un sujet « brûlant et important » » (https://www.publicsenat.fr/actualites/economie/le-senat-se-penche-sur-les-difficultes-de-lentreprise-atos-un-sujet-brulant-et-important)

***

L’objectif de l’UDAAC est de faire abandonner la cession de TFCo et l’augmentation de capital, de proposer un plan alternatif « Plan B » et faire revenir le cours de l’action Atos à 20€.

Adhérer en ligne

Be the first to comment on "Décryptage de l’actualité par l’UDAAC au 26/01/2024"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*