Décryptage de l’actualité par l’UDAAC au 06/11/2023

Nous revenons sur certaines actualités de la semaine écoulée :

Onepoint a annoncé détenir 9,9% du capital d’Atos

Le 1er novembre 2023, dans un communiqué de presse, la société Onepoint a annoncé détenir 9,9% du capital et des droits de vote d’Atos[1].

Dans un article des Echos paru le 2 novembre 2023, Onepoint a fait part de son intention de ne pas s’opposer à la cession envisagée de Tech Foundations à EPEI. Les seuls souhaits exprimés par Onepoint sur ce sujet seraient que Daniel Kretinsky ne participe pas à l’augmentation de capital d’Eviden SE et que le prix pour Tech Foundations soit revu à la hausse[2].

Onepoint est un acteur de l’industrie de la transformation numérique, présent sur cinq continents, employant environ 3 300 personnes et réalisant près de 500 M€ de chiffre d’affaires.

En septembre 2022, Onepoint avait exprimé sa volonté d’acquérir les activités Digital et Big Data & Cybersécurité (BDS) d’Atos, aujourd’hui au sein de la branche Eviden. A l’époque, cette proposition consistait « en l’achat de ces activités sur la base d’une valeur d’entreprise de 4,2 milliards d’euros au 31 décembre 2022, payé en numéraire. […] Le financement de cette acquisition serait assuré au moyen d’une levée de fonds propres d’environ 2 milliards d’euros arrangée par un fonds européen de premier plan (ndlr, le fonds d’investissement ICG), en complément d’instruments de dette existant à hauteur de 2,2 milliards d’euros »[3]. Cette offre avait été rejetée par le conseil d’administration d’Atos.

Schneider Electric a finalisé l’acquisition d’EcoAct

Dans un communiqué de presse datant du 2 novembre 2023, Schneider Electric a annoncé avoir finalisé le rachat d’EcoAct à Atos[4].

Atos et Schneider Electric étaient entrés en négociations exclusives le 3 juillet 2023.

Les modalités financières de la transaction n’ont pas été communiquées.

Fondée en 2006, EcoAct est une société de conseil internationale qui accompagne ses clients dans l’atteinte de leurs objectifs climatiques. L’entreprise propose des services de planification, de prévision ou encore de compensation des émissions carbone afin d’accompagner ses clients dans une transition vers leur neutralité carbone (objectif Net Zero).

En 2022, EcoAct a réalisé un chiffre d’affaires de près de 70 M€ et employait environ 400 personnes[5].

Atos avait acquis EcoAct le 1er octobre 2020.

 

Tribune d’anciens membres du comité exécutif d’Atos

Le 29 octobre 2023, d’anciens membres du comité exécutif d’Atos (Charles Dehelly, Bruno Fabre, Herbie Leung, Francis Meston et Jean-Marie Simon) ont publié une tribune dans La Tribune[1].

Ils y indiquent que de 2008 à 2019, au départ de Thierry Breton, Atos est passée de 5,5 Mds€ à 12 Mds€ de chiffre d’affaires et de 55 000 à 110 000 salariés. Ils affirment également qu’en 2019, le groupe avait une position de leader européen et même mondial dans certains domaines : supercalculateurs, cloud privé, cybersécurité, gestion de data centres sécurisés, etc.

Selon eux, cette performance tient essentiellement à la stabilité managériale qui aurait régné durant cette période.

Depuis 2021 et l’annonce de la potentielle acquisition de DXC Technology, à laquelle les marchés ne s’attendaient pas et qui a initié la chute du cours de bourse d’Atos, la dégradation des performances et la perte de confiance des marchés seraient dues, selon les auteurs, à l’instabilité managériale (« cinq équipes de direction générale en trois ans »).

Les auteurs souhaitent « qu’Atos puisse retrouver l’ambition et la réussite qui l’ont animée et qu’elle reste une très grande entreprise toujours forte de compétences humaines et technologiques exceptionnelles ».

Disclaimer : les informations communiquées par les membres du bureau de l’UDAAC ne doivent jamais être interprétées comme des conseils en investissement. De plus, aucune garantie, expresse ou implicite, n’est donnée quant à l’exactitude, l’exhaustivité ou la fiabilité des informations contenues sur cette page. L’UDAAC ne saurait être tenue responsable des conséquences de toute omission ou erreur. Les éléments communiqués ici le sont uniquement à titre d’information, à partir de sources publiques sur Internet.

[1] La Tribune, 29 octobre 2023, « Pour qu’Atos puisse retrouver l’ambition » (https://www.latribune.fr/opinions/pour-qu-atos-puisse-retrouver-l-ambition-981859.html)

[1] Onepoint, communiqué de presse du 1er novembre 2023 (https://www.groupeonepoint.com/fr/notre-actualite/onepoint-detient-99-du-capital-datos/)

[2] Les Echos, 2 novembre 2023, « Le patron de Onepoint veut être l’ « ancrage français » d’Atos » (https://www.lesechos.fr/tech-medias/hightech/le-patron-de-onepoint-veut-etre-l-ancrage-francais-datos-2026536)

[3] Onepoint, communiqué de presse du 29 septembre 2022 (https://www.groupeonepoint.com/fr/notre-actualite/onepoint-confirme-sa-volonte-dacquerir-les-activites-digital-big-data-et-securite-datos/)

[4] Schneider Electric, communiqué de presse du 2 novembre 2023 (https://www.se.com/ww/en/about-us/newsroom/news/press-releases/schneider-electric-finalizes-acquisition-of-ecoact-653f705da3af5554540614d3)

[5] Atos, communiqué de presse du 3 juillet 2023 (https://atos.net/fr/2023/communiques-de-presse_2023_07_03/atos-entre-en-negociations-exclusives-pour-la-vente-de-ecoact)

***

L’objectif de l’UDAAC est de faire abandonner la cession de TFCo et l’augmentation de capital, de proposer un plan alternatif « Plan B » et faire revenir le cours de l’action Atos à 20€.

Adhérer en ligne

Be the first to comment on "Décryptage de l’actualité par l’UDAAC au 06/11/2023"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*