Décryptage de l’actualité par l’UDAAC au 03/12/2023

Nous revenons sur certaines actualités de la semaine écoulée :

 

Atos a indiqué négocier avec EP Equity Investment (EPEI) au sujet de la cession envisagée de Tech Foundations et étudier des solutions complémentaires afin de répondre à ses échéances de dette en 2025 :

Le 28 novembre 2023, Atos a publié un point de marché portant sur trois sujets : l’abaissement par S&P Global Ratings de la note de crédit d’Atos (voir partie dédiée ci-après), les négociations avec EPEI concernant la cession envisagée de Tech Foundations et l’étude de solutions complémentaires afin de répondre aux échéances de dette en 2025[1].

Le groupe a annoncé être en négociations avec EPEI afin de modifier certains paramètres de la vente envisagée de Tech Foundations. La société ajoute qu’elle aurait déjà obtenu les autorisations réglementaires requises pour la plupart des juridictions clés.

Par ailleurs, Atos a déclaré étudier des solutions complémentaires « en vue d’un plan d’augmentation de capital et des échéances de la dette en 2025 ». Le groupe évoque à nouveau l’option de faire appel aux marchés de dette et actions et/ou de procéder à des cessions d’actifs additionnelles. Ces possibilités avaient déjà été mentionnées lors de l’Investor Update du 16 octobre dernier. La société y affirmait que, dans le cas où l’opération de cession de Tech Foundations à EPEI ne serait pas menée à son terme, elle devrait considérer ces options « pour refinancer le prêt à terme A de 1,5 milliard d’euros arrivant à échéance en janvier 2025 (après les deux extensions de 6 mois dont dispose la société) et les obligations de 750 millions d’euros arrivant à échéance en mai 2025 »[2].

 

S&P Global Ratings a abaissé la note de crédit d’Atos de BB à BB- :

Le 27 novembre 2023, l’agence de notation S&P Global Ratings (S&P) a abaissé la note de crédit d’Atos de BB à BB-[3].

L’agence identifie 2,0 Mds€ de dettes (500 M€ d’obligations échangeables en actions et 1,5 Md€ de prêt à terme) que le groupe doit rembourser d’ici à janvier 2025, à moins qu’un refinancement n’ait lieu. Or, S&P indique que le refinancement du prêt à terme de 1,5 Md€ serait conditionné à la cession envisagée de Tech Foundations à EPEI. Ainsi, l’agence note que tout retard ou toute incertitude autour de cette cession pourrait augmenter le risque de liquidité pesant sur le groupe. Elle relève cependant que la société a annoncé qu’elle considèrerait des cessions d’actifs supplémentaires si cette cession devait ne pas avoir lieu[4].

La note attribuée par S&P est assortie de perspectives négatives, ce qui signifie qu’elle pourrait à nouveau être dégradée par l’agence si Atos ne parvenait pas à refinancer sa dette.

Dans son point de marché publié le 28 novembre 2023, Atos a indiqué que l’impact de cet abaissement de sa note de crédit sur ses charges d’intérêts « est négligeable et devrait être d’environ 6 millions d’euros par an »[5]. Le groupe précise également disposer de liquidités suffisantes pour répondre à ses échéances financières des douze prochains mois et travailler en vue de pouvoir faire face aux échéances 2025.

 

Eviden et Amazon Web Services (AWS) nouent un partenariat stratégique pour « accélérer la co-création par leurs clients de solutions industrielles basées sur l’IA, sécurisées et durables dans la place de marché d’AWS »[6] :

Cet accord vient renforcer une collaboration initiée il y a douze ans entre Atos et Amazon. L’ambition de ce partenariat est de proposer des solutions et du conseil afin d’aider les clients des deux groupes à mener leurs projets d’intelligence artificielle et de transformation cloud, tout en leur permettant d’améliorer leur temps de retour sur investissement.

Ces clients pourront bénéficier de l’expertise en intelligence artificielle, en décarbonation et en sécurité d’Eviden afin de co-créer des solutions industrielles innovantes.

L’hébergement de ces solutions industrielles sur la place de marché d’AWS devrait permettre aux clients de bénéficier d’une facilité d’accès et d’organisation de leurs solutions de bout en bout.

Dans le cadre de ce partenariat, un centre d’innovation AWS sera créé en Inde, à Pune. Il offrira la possibilité aux clients d’avoir un accès direct à l’expertise d’Eviden et aux technologies d’AWS.

Des initiatives de commercialisation conjointes sont également prévues, tout comme la formation de salariés d’Eviden avec pour objectif d’obtenir 10 000 certifications AWS supplémentaires au cours des cinq années à venir.

 

Goldman Sachs a déclaré détenir indirectement 1,89% du capital et des droits de vote d’Atos :

Dans une déclaration de franchissement de seuils publiée par l’AMF le 1er décembre 2023, Goldman Sachs a annoncé avoir franchi à la baisse les seuils de 5% du capital et des droits de vote d’Atos le 27 novembre 2023. Goldman Sachs y annonce détenir désormais indirectement 1,89% du capital et des droits de vote de la société.

Cette déclaration intervient après la publication par l’AMF le 30 novembre 2023 d’une déclaration faite par Goldman Sachs, dans laquelle Goldman Sachs annonçait avoir franchi à la hausse les seuils de 5% du capital et des droits de vote d’Atos le 24 novembre 2023 et détenir alors indirectement 7,00% du capital et des droits de vote de la société[7].

JP Morgan a déclaré ne plus détenir aucune action Atos :

Dans une déclaration de franchissement de seuils publiée par l’AMF le 29 novembre 2023, JP Morgan a annoncé avoir franchi à la baisse les seuils de 5% du capital et des droits de vote d’Atos le 24 novembre 2023, et ne plus détenir aucune action Atos.

Cette déclaration intervient après la publication par l’AMF le 24 novembre 2023 d’une déclaration faite par JP Morgan, dans laquelle JP Morgan annonçait avoir franchi à la hausse les seuils de 5% du capital et des droits de vote d’Atos le 22 novembre 2023 et détenir alors indirectement 5,09% du capital et des droits de vote de la société[8].

Avertissement : les informations communiquées par les membres du bureau de l’UDAAC ne doivent jamais être interprétées comme des conseils en investissement. De plus, aucune garantie, expresse ou implicite, n’est donnée quant à l’exactitude, l’exhaustivité ou la fiabilité des informations contenues sur cette page. L’UDAAC ne saurait être tenue responsable des conséquences de toute omission ou erreur. Les éléments communiqués ici le sont uniquement à titre d’information, à partir de sources publiques sur Internet.

[1] Atos, communiqué de presse du 28 novembre 2023 (https://atos.net/fr/2023/communiques-de-presse_2023_11_28/point-de-marche)

[2] Atos, communiqué de presse du 16 octobre 2023 (https://atos.net/fr/2023/communiques-de-presse_2023_10_16/atos-fait-un-point-detape-sur-la-cession-envisagee-de-tech-foundations-au-groupe-epei)

[3] Les Echos Investir, 27 novembre 2023, « S&P Global Ratings abaisse la note de crédit d’Atos de “BB“ à “BB-“ » (https://investir.lesechos.fr/actu-des-valeurs/la-vie-des-actions/sp-global-ratings-abaisse-la-note-de-credit-datos-de-bb-a-bb-2037497)

[4] Site internet de S&P Global Ratings, 27 novembre 2023, « IT Service Provider Atos Downgraded to “BB-“ On Increasing Liquidity Risk; Ratings Remain On CreditWatch Negative » (https://disclosure.spglobal.com/ratings/en/regulatory/article/-/view/type/HTML/id/3094426)

[5] Atos, communiqué de presse du 28 novembre 2023 (https://atos.net/fr/2023/communiques-de-presse_2023_11_28/point-de-marche)

[6] Eviden, communiqué de presse du 28 novembre 2023 (https://eviden.com/fr-fr/actualites/communiques-de-presse/eviden-et-amazon-web-services-signent-un-nouveau-partenariat-pour-accelerer-la-co-creation-par-leurs-clients-de-solutions-industrielles-basees-sur-securisees-et-durables-dans-la-place-de-marche-daws/)

[7] BDIF – Base des décisions et informations financières de l’AMF (https://bdif.amf-france.org/fr)

[8] BDIF – Base des décisions et informations financières de l’AMF (https://bdif.amf-france.org/fr)

***

L’objectif de l’UDAAC est de faire abandonner la cession de TFCo et l’augmentation de capital, de proposer un plan alternatif « Plan B » et faire revenir le cours de l’action Atos à 20€.

Adhérer en ligne

Be the first to comment on "Décryptage de l’actualité par l’UDAAC au 03/12/2023"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*