Communiqué de presse – Nouvelle Présidence de l’UDAAC

Lors de l’assemblée générale de l’UDAAC qui s’est tenue le lundi 29 janvier 2024, Monsieur Hervé Lecesne et Monsieur Christian Nicol ont été nommés co-présidents de l’association par les membres de cette dernière.

 

Monsieur Francis Unal, président fondateur de l’UDAAC, a quitté ses fonctions. L’UDAAC le remercie pour son dévouement depuis la création de l’association.

 

Par le biais de ce communiqué, les co-présidents souhaitent également rappeler la position de l’UDAAC sur le dossier Atos.

 

Dans le contexte actuel, où une éventuelle opération concernant la vente de BDS semble avancer, pendant que l’opération avec EPEI concernant la vente de TFCo – à des conditions financières inacceptables – semble prendre davantage de temps que prévu et s’éloigner (demandes initiées par l’UDAAC depuis sa création), et dans un contexte quotidien compliqué pour Atos, ses salariés et toutes ses parties prenantes, nous tenons à soutenir l’action de l’ensemble du Conseil d’administration d’Atos récemment renouvelé, dans le cadre des négociations sur les opérations précitées, ainsi qu’auprès des créanciers et le développement d’Atos.

 

Nous déplorons ce climat pesant, alimenté, entre autres, par une vente à découvert élevée ; Atos en est actuellement l’une des principales cibles à la Bourse de Paris. Aussi, les rumeurs autour de ce dossier sont abondantes et nous le déplorons ; nous pensons que cela n’aide pas à la stabilisation de la situation du groupe.

 

Enfin, nous tenions à rappeler ce qui suit :

 

  • Atos est fort de plus de 110 000 salariés dont les compétences sont internationalement reconnues, et réalise un chiffre d’affaires de plus de 11 Mds d’euros ;

 

  • Nous pensons que la gestion de la dette doit désormais être une priorité.

A ce titre, Atos comprend de nombreuses activités expertes dans leurs domaines et éventuellement valorisables à de bonnes conditions, comme : BDS bien sûr, avec près d’1,5 Md d’euros de chiffre d’affaires, que l’offre indicative reçue récemment par Atos valoriserait entre 1,5 et 1,8 milliard d’euros ; les activités américaines, représentant environ 25 % du chiffre d’affaires d’Atos et dont les marges sont intéressantes, qui pourraient éventuellement attirer des acteurs du marché et bénéficier de bonnes valorisations.

Nous serions favorables à une potentielle cession de BDS – à des conditions satisfaisantes – et nous croyons que l’option de céder certaines activités de l’entité opérationnelle régionale « Amériques » mériterait également d’être étudiée par la gouvernance si cela permet d’alléger suffisamment le poids de la dette du Groupe ;

 

  • TFCo est composé de nombreuses activités, et l’infogérance représente moins de 40% de son chiffre d’affaires. Des comparables américains, Kyndryl et DXC, se redressent petit à petit à la suite de leurs propres restructurations.

Pour toutes ces raisons, nous croyons au potentiel énorme d’Atos sur des marchés d’avenir. Nous espérons qu’un tel fleuron technologique français ne sera pas démantelé, et que le gouvernement veillera à ce qu’un tel scénario n’ait pas lieu.

 

Nous nous réjouissons également que la nouvelle gouvernance se montre ouverte à la discussion avec l’ensemble des parties prenantes, et nous espérons que cela restera le cas.

 

Nous réaffirmons notre idée qu’une coalition la plus large possible incluant toutes les parties prenantes est la voie nécessaire vers le redressement du groupe et la préservation de sa place de leader reconnu.

Be the first to comment on "Communiqué de presse – Nouvelle Présidence de l’UDAAC"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*