ATOS : DES RÉSERVES ÉMISES PAR LES COMMISSAIRES AUX COMPTES FONT PLONGER ATOS EN BOURSE (BFM Bourse)

(BFM Bourse) – Le cours du groupe informatique plonge alors que les commissaires émettent des réserves sur la comptabilité de deux entités américaines du groupe. La capitalisation rétrécie d’Atos le marginalise de plus en plus au sein du CAC 40.

jeudi 1 avril 2021 à 10h46, Guillaume Bayre

Un mauvais poisson d’avril pour les actionnaires d’Atos. Le cours de Bourse du groupe d’informatique tricolore, particulièrement reconnu dans les domaines du cloud computing, de la cybersécurité et des supercalculateurs, trébuche de 14,31% à 56,92 euros jeudi vers 09h50, après que les commissaires aux comptes ont émis des réserves relatives aux comptes de l’exercice écoulé, censés faire l’objet d’un quitus des actionnaires lors de l’assemblée générale du 12 mai prochain.

« Un risque de contournement des contrôles »

« Au cours de nos travaux d’audit, nous avons identifié, dans deux entités du groupe situées aux Etats-Unis (Atos IT Solutions and Services Inc. et Atos IT Outsourcing Services LLC), plusieurs points de faiblesses du contrôle interne relatif au processus d’élaboration de l’information financière et à la comptabilisation du chiffre d’affaires conformément à la norme IFRS 15, qui ont conduit à constater plusieurs erreurs comptables, ainsi qu’un risque de contournement des contrôles », mentionne le texte de la réserve.

Le chiffre d’affaires et la marge opérationnelle de ces deux entités représentent environ 11% du chiffre d’affaires consolidé (du groupe) et 9% de la marge opérationnelle consolidée.

Un évènement rarissime pour une entreprise du CAC

Compte tenu de la situation, la direction du groupe a fait appel à des cabinets externes qui ont réalisé des travaux complémentaires afin d’obtenir les éléments nécessaires pour démontrer l’absence d’anomalies significatives dans les comptes de ces entités américaines, et ont été chargés d’une mission d’investigation indépendante. « Malgré les procédures d’audit additionnelles que nous avons mises en œuvre dans ces circonstances, nous n’avons pas pu réaliser dans le calendrier l’ensemble des travaux nécessaires afin d’obtenir des éléments suffisants et appropriés sur la comptabilisation du chiffre d’affaires et des comptes associés de ces deux entités US, et sur l’absence d’anomalies significatives pour les comptes consolidés », reconnaît le groupe.

S’agissant d’une entreprise du CAC 40, il est rarissime que les commissaires -Deloitte et Grant Thornton en l’occurrence- émettent de telles réserves sur le comptes produits par la société. Un tel accident de parcours fragilise encore davantage la position du groupe au sein de l’indice phare puisque sa capitalisation tombe à 6,3 milliards d’euros, de loin la plus faible de l’ensemble des quarante titres de l’échantillon. Avant dernier, Renault pèse 11 milliards d’euros et beaucoup de sociétés n’appartenant pas actuellement au CAC 40 (Sartorius Stedim Biotech, Eurofins, Amundi, Bolloré ou même Ubisoft) dépassent en fait la capitalisation d’Atos.

https://www.tradingsat.com/atos-FR0000051732/actualites/atos-des-reserves-emises-par-les-commissaires-aux-comptes-font-plonger-atos-en-bourse-961561.html

Be the first to comment on "ATOS : DES RÉSERVES ÉMISES PAR LES COMMISSAIRES AUX COMPTES FONT PLONGER ATOS EN BOURSE (BFM Bourse)"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*