2016: Atos a finalisé l’acquisition de Unify auprès du Groupe Gores et de Siemens (ATOS.net)

Article de la société Atos de janv. 2016 intégré à la bibliotèque du blog le 25/01/2022. Calcul de la perte en fin d’article.


Communiqué Atos.net: Création d’une offre unique de services intégrés pour les communications unifiées pour optimiser la transformation numérique et les performances opérationnelles

Atos, un leader international des services numériques, a annoncé aujourd’hui avoir finalisé auprès du Groupe Gores et de Siemens l’acquisition de Unify, le numéro trois mondial des solutions de communication intégrées génèrant un chiffre d’affaires annuel de 1,2Md€. Cette acquisition crée une offre de services intégrés unique pour les communications unifiées qui optimisent la collaboration sociale, la transformation numérique et les performances opérationelles de ses clients.

Bezons, 20 janvier, 2016

La transaction a reçu un avis positif des instances représentatives du personnel et l’accord des autorités de la concurrence de l’Union Européenne, des Etats-Unis, de la Russie et du Brésil. Le prix d’acquisition de la totalité du capital d’Unify est de 366 millions d’euros (ajusté du besoin en fonds de roulement). La dette nette est de 48 millions d’euros et le déficit du régime de retraites s’élève à 176 millions d’euros. Ainsi, la valeur d’entreprise est de € 590 millions comme annoncé le 3 novembre 2015 au moment de la signature de la transaction.

Pour rappel, afin de réaliser le plan d’économies prévues pour 2017 (130 millions d’euros en base annuelle), Unify va finaliser son plan de restructuration dont le coût d’élève à 267 millions d’euros. En complément, Unify va entamer, comme prévu, un plan de restructuration supplémentaire pour un coût de 103 millions d’euros, entièrement provisionnés au closing. Les deux plans de restructuration sont totalement financés par les vendeurs.

A compter du 1er février 2016, l’activité Services de Unify (chiffre d’affaires annuel de 0,4 milliard d’euros) est intégrée chez Atos dans Ligne de Services « Managed Services ».

===================================================

1er communiqué avant l’accord des autorités de concurrence:

Los Angeles (Etats-Unis), Munich (Allemagne), le 3 novembre 2015

Atos, The Gores Group et Siemens sont parvenus à un accord pour l’acquisition par Atos d’Unify, le numéro trois mondial des solutions de communication intégrées. Cette acquisition devrait permettre à Atos de créer une offre unique de services intégrés pour les communications unifiées et les capacités de traitement en temps réel optimisant la collaboration sociale, la transformation numérique et les performances commerciales de ses clients. La transaction est sujette à l’avis des instances représentatives du personnel et à l’approbation des autorités de la concurrence et autres autorités compétentes. La transaction devrait être finalisée au cours du premier trimestre 2016.

Thierry Breton, Président-directeur général d’Atos, a déclaré : « Le projet d’acquisition d’Unify va permettre d’étendre nos offres de transformation  numérique pour nos clients. Nos clients souhaitent des solutions de services uniques et un partenaire de confiance qui puisse répondre à l’ensemble de leurs besoins. L’éventail d’activités d’Unify ainsi que le portefeuille de clients sont parfaitement complémentaires avec les compétences numériques qu’offre actuellement Atos ».

Alec Gores, Président-directeur général de The Gores Group, a commenté : « Dès le début de notre joint-venture avec Siemens AG, nous avons mis en place un programme de transformation privilégiant l’excellence opérationnelle et la réponse aux attentes de nos clients mondiaux. Ensemble nous avons investi dans l’innovation, opéré un changement de marque, recruté une impressionnante équipe de direction et transformé notre cœur de métier pour nous recentrer sur les applicatifs, spécialisés pour chaque canal». « Nous sommes persuadés qu’Unify, grâce au soutien de son nouvel actionnaire, est idéalement positionné pour atteindre de nouveaux paliers de performances et de réussites commerciales » a complété Alec Gores.

Joe Kaeser, Président-directeur général de Siemens AG, a déclaré: « Je suis persuadé qu’Atos représente la solution idéale pour l’avenir durable d’Unify et de ses clients. Atos est un partenaire de confiance reconnu comme un spécialiste dans la réussite de l’intégration de ses acquisitions. Par la même occasion nous mettons en œuvre notre plan Vision 2020, recentrant Siemens tout au long de la chaîne de valeur de l’électrification, l’automatisation et la digitalisation ».

Fondé en 2008 en tant que Siemens Entreprise Communication et basé à Munich (Allemagne), Unify est une joint-venture entre The Gores Group (51%) et Siemens (49%), présente principalement en Europe et en Amérique du Nord et du Sud. Unify fournit des logiciels et des services de communications intégrés qui améliorent le travail collaboratif, la transformation numérique et la performance opérationnelle des entreprises, à travers des solutions verticales spécialisées.
Avec 5 600 salariés et une présence dans plus de 60 pays, Unify réalise aujourd’hui 1,2 milliard d’euros de chiffre d’affaires.

De nouveaux services pour l’ère numérique

Ensemble, Atos et Unify seraient en mesure de parfaitement faire le lien entre les services de communication et les services informatiques. Unify est reconnu par les analystes industriels comme un « leader » sur le marché de la voix et comme un « visionnaire » sur  le marché des communications unifiées. Capitalisant sur plus de 3 000 brevets, les technologies d’Unify viendraient élargir les offres d’Atos en transformation numérique.

En particulier, Unify a développé « Circuit », une solution de communication qui s’est imposée comme un standard du marché, la première à intégrer la technologie WebRTC (Web Real-Time Communication). À l’inverse de la plupart des autres solutions, « Circuit » permet de combiner sur tous les supports mobiles, avec un niveau de qualité inégalé, flux audio et vidéo haute-définition, moteurs de recherche puissants et contextuels, collaboration sociale, stockage de contenu et intégration de contacts d’autres plateformes (ex : LinkedIn, Outlook). C’est ce qui a convaincu Siemens de choisir Unify par rapports à d’autres solutions du marché et de devenir la première entreprise à utiliser « Circuit » à grande échelle.

===============================

Commentaires de Map ci-après

===============================

Une société pleine de potentiel, mais dont il faut réaliser un investissement de 267M€ pour la restructurer ? Ca vous rappelle rien?

Le prix est de 366M€ + 48M€ de reprises de dettes + 176M€ de reprises de plan de retraite, soit un total de 590M€.

Ca nous fait un TOTAL GENERAL cash + reprises de dettes de 590M€

Le Chiffre d’affaire, lui est de 1200M€.

================================

LA REVENTE EN JANVIER 2023

================================

Après les discussions exclusives avec Lutel en Italie et les 21 + 17M€ de cessions déjà réalisé à l’automne, Diane Galbe a déclaré avoir sécurisé : (faut prier pour elle que les discussions exclusives n’échouent pas après avoir dit « sécurisé »)

 

  • presque les 2/3 des 700M€ d’objectif de cessions.

 

  • Après les négo exclusives pour Unify, hier soir, Diane nous dit avoir presque réalisé les 700M€. Donc presque 700M€ on va dire 680M€ et presque les 2/3 on va dire 700*2/3= 467M€, donc presque c’est 450M€. Donc presque 700 moins presque 2/3 de 700, ça fait presque 680-450=230M€.

D’après mes calculs selon des déclarations de Diane Galbe sur le site Atos.net la vente devrait se réaliser entre 220M€ à minima et 240M€ à maxima en cash, contre une valo total de 590M€ en 2016 dont 330M€ payés en cash. Les communiqués ne parlent pas de la reprise du plan de retraites par Mider. C’est surprenant car ça change la donne d’environ 150M€.

Cela va nous faire un dépréciation de GOODWILL de 590-240 (retenons hypothèse haute de Diane) 250M€ de perte de Goodwill. 249M€ ont déjà été provisionné en 2021.

 

Be the first to comment on "2016: Atos a finalisé l’acquisition de Unify auprès du Groupe Gores et de Siemens (ATOS.net)"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*